Santé mentale et addictions à Saint-Nazaire

Sep 4, 2018

LhConseil Sante Mentale Addictions Saint NazaireDans le cadre du Contrat local de santé, la ville de Saint-Nazaire, ses élus et ses services, ses partenaires locaux et régionaux, ont souhaité approfondir l’approche vis-à-vis de deux thématiques importantes : les addictions et la santé mentale.

L’agence LH conseil en promotion de la santé a été retenue pour conduire et accompagner ce diagnostic, au plus près des attentes des acteurs, privilégiant la participation du plus grand nombre.

Comme souhaitée, une attention particulière a été donnée aux habitants et à leur parole. Le CLS avait d’ailleurs  montré le chemin en rappelant les valeurs de la promotion de la santé.

Les interactions entre le champ de l’addictologie et celui de la santé mentale sont nombreuses, parfois anciennes, adossées à des équipes attentives aux exigences de décloisonnement professionnel. Ceci est conforté par une taille de ville facilitant la reconnaissance interprofessionnelle, la permanence de nombreux professionnels, mais également par une volonté générale de fluidifier les approches vis-à-vis des publics. A Saint-Nazaire, les zones d’interpellation entre acteurs et les modes de collaboration/coopération sont nombreux et pluriels.

A l’échelle du territoire nazairien, le souci d’adapter les ressources socio-sanitaires au parcours de vie des habitants, reflète la volonté politique de réduire les inégalités sociales de santé et conduit à relier les axes développés par le CLS aux orientations de santé publique retenues par l’ARS Pays de la Loire.

Au-delà de la collecte des données quantitatives, du recensement et de la mise en carte(s) des ressources locales, du recueil des avis des habitants et des professionnels sur la ville, il s’est agi de mettre en évidence les marges de manœuvre pour installer et/ou confirmer les dynamiques existantes ou émergentes, d’identifier les leviers d’actions possibles.

Le diagnostic a privilégié une posture de valorisation de l’existant sur le territoire, contribué à réinterroger les pratiques. Au-delà du recensement de ses acteurs, du répertoire des espaces de coopération, les observations relèvent des points forts. Un territoire à taille humaine, une offre de service socio-sanitaire mobilisée, l’importance et la qualité des liens Ville/Hôpital, la confiance existante entre professionnels et la capacité d’interpellation au bénéfice de situations rencontrées en constituent les essentiels.

Les constats établis amènent à se prononcer sur 12 recommandations se prolongeant par des propositions plus concrètes de plans d’actions. Parmi ces recommandations, l’approche par parcours de santé constitue un point majeur qu’il convient de concrétiser.

Le terreau de rencontre potentiel entre acteurs peut en faire une vraie valeur ajoutée pour les nazairiens.

Enfin, les orientations de ce diagnostic promeuvent le Contrat local de santé dans son rôle d’impulsion et d’ensemblier. En lien avec les priorités régionales, les exigences nouvelles en matière d’évaluation des prochaines programmations vont dans ce sens.

Share This